Prix TripAdvisor Traveler's Choice 2013 du Meilleur hôtel en Colombie.

Notre hôtel s'est vu décerner le prix Travellers' Choice Award de TripAdvisor dans la catégorie Meilleur Hôtel de la Colombie, d’après les commentaires laissés par 75 millions de voyageurs. Lancaster House a été le gagnant dans les catégories de service à la clientèle et la popularité, et a été classé numéro 16 dans toute l'Amérique du Sud.

EN SAVOIR PLUS MOINS

Le cuisinier tunisien vous présentera d'authentiques plats arabes.

Rhiad Chiss est l'un des chefs cuisiniers les plus célèbres d'Afrique du nord et il se trouve actuellement en Colombie.

À 30 ans à peine, Chiss a travaillé dans les meilleurs hôtels de Tunisie, de France, des Émirats Arabes Unis et d'Australie. "J'ai consacré ma vie à la cuisine, et ce depuis l'âge de 17 ans. "Ce que j'aime dans ce métier c'est qu'il n'existe pas de limite."

En savoir plus EN SAVOIR PLUS MOINS

À 11 ans, il observait sa mère et sa grand-mère dans la cuisine. En faisant appel à son excellente mémoire photographique, il reproduisait ce qu'elles avaient préparé.

D'après ce chef tunisien, la cuisine arabe est très variée, même si les cuisines libanaise et saoudienne sont les plus répandues. Il insiste également sur le fait qu'il existe plus de 27 pays arabes et que chacun possède sa spécialité.

"La Tunisie et le Maroc sont des pays voisins mais les plats sont différents. La cuisine marocaine est un mélange de saveurs sucrés et salés tandis que la cuisine tunisienne est plus épicée, déclare Rhiad.

Après avoir fini le lycée, il part à l'école hôtelière. Il commence immédiatement

à travailler dans des hôtels tunisiens avant de partir travailler dans des restaurants d'hôtels de luxe à Marseille (France). La cuisine tunisienne est très influencée par la cuisine française en raison de la proximité géographique.

Il retourne plus tard en Tunisie et part ensuite travailler à Dubaï (Émirats Arabes Unis), dans l'un des hôtels London Tulip, lequel appartient à la célèbre chaîne d'hôtels néerlandaise avec plus de 200 hôtels dans plus de 40 pays. Enfin, il part en Australie où il travaille à l'ambassade tunisien à Canberra.

En raison de ses voyages et relations personnelles. Bien que sa spécialité soit la cuisine arabe, Rhiad excelle également dans la cuisine indienne, japonaise, coréenne et française.

Il est surprenant que Chiss ait terminé en Colombie si l'on tient compte qu'il avait un excellent travail en Australie.

Cependant, la raison pour laquelle est toujours dans le pays n'est ni les voyages, ni la cuisine mais l'amour.

Rhiad a rencontré une dentiste colombienne en ligne et ils se sont rencontrés par la suite à Canberra (Australie) alors qu'elle assistait à une convention international des dentistes et ils décident immédiatement de se marier. Ils partent pour Bucaramanga et ils habitent à Bogota depuis le début de l'année.

Fort de l'expérience acquise dans les hôtels de luxe, Rhiad décide de profiter du fait qu'il est à Bogota pour travailler au Lancaster Hotel, lequel s'est vu décerner le prix Travellers' Choice Award de TripAdvisor en 2013 dans la catégorie Meilleur Hôtel de Colombie. Le Lancaster House occupe la 16ème place dans le classement des meilleurs hôtels d'Amérique du Sud. Ce prix a été décerné par TripAdvisor. Il s'agit du site Web le plus célèbre au monde et du plus réputé dans l'industrie du tourisme d'après Porexport.

La difficulté de remplir les hôtels de la capitale.

8 mars 2013 - EL TIEMPO

En savoir plus EN SAVOIR PLUS MOINS

Le taux d'occupation moyen est tombé à 4,5 points de 2011 à 2012. L'offre hôtelière a augmenté de 14,1%.

Sans un centre de conférences pouvant accueillir plus de 1500 personnes et une provision de chambres qui a doublé la demande l'an passé, l'occupation hôtelière à Bogota est passée de 62,96% à 58,38%, en comparant 2012 avec 2011.

"Il y a eu un déséquilibre entre l'offre et la demande", affirme Juan Leonardo Correa, président de Cotelco (Association hôtelière et touristique de Colombie), lorsqu'il fait référence aux statistiques selon lesquelles le taux de visite des touristes étrangers a augmenté de 6,53% et celui de l'offre hôtelière de +14,1%.

Bien qu'il y avait un surplus de chambre, "le fait de ne pas avoir un centre de conférences, la ville n'a pas pu accueillir ces évènements tels que le Congrès Latino-américain sur la Microbiologie, le Forum Latino-américain sur le Transport Aérien et les Olympiade Internationale de Mathématiques" explique Alexandra Torres, directrice exécutive du Bureau des conférences de Bogota.

Mme. Torres ajoute que cette absence se réduira partiellement en 2015, lorsque le centre de conférences d'Agora sera inauguré. Il s'agira d'un immeuble de 5 étages, d'une superficie totale de 6.500 mètres carrés et d'une capacité de 4.000 personnes, relié à Corferias. Elle maintient que c'est la seule manière d'attirer des évènements tels que le Congrès Mondial de Gynécologie prévu pour 2016 et auquel 8.000 personnes pourraient assister.

L'autre problème de la capitale est le taux d'occupation des hôtels

dans des lieux tels que Corferias, l'aéroport et le parc de la 93. "La croissance des hôtels repose sur l'intérêt des constructeurs à gagner de l'argent sans avoir de connaissances sur le monde hôtelier" affirme Erick Trujillo, gérant de l'hôtel Lancaster House, dans le nord, qui prévient qu'il pourrait y avoir une crise si cette croissance continue.

"Notre taux d'occupation a augmenté de 72% en 2011 et de 74% l'an passé", ajoute M. Trujillo, qui espère que l'hôtel Lancaster House connaîtra le même sort en 2013. L'objectif est d'atteindre 76%.

Pour sa part, Ana Ofelia González, gérante de l'hôtel Estelar de la Fera, a vu son taux d'occupation baisser. "Nous sommes passés de 68% en 2011 à 66% l'an passé". Selon elle, la baisse est due à la surcapacité de la zone et de l'arrivée de grandes chaînes d'hôtels telles que Wyndham et Tryp.

Mme González affirme que beaucoup d'hôtels nouveaux et de moindre capacité offrent des tarifs très bas, ce qui oblige l'hôtel Estelar de la Feria à réduire le sien de 10% (environ 200.000 pesos).

"Une plus grande offre permet une répartition plus équitable" dit-elle. Elle ajoute également que le secteur verra 900 chambres en plus d'ici à 2015. L'une des causes de la baisse qui n'est pas passé inaperçue est le taux de change. "Lorsque le dollar était à 2.800 pesos, nous étions plus intéressant mais maintenant qu'il est à 1.800 pesos, nous ne le sommes plus autant", affirme María Patricia Guzmán, directrice exécutive du Cotelco (chapitre Bogota- Cundinamarca).

Faire partie d'une chaîne d'aide.

Les hôtels internationaux qui se sont implantés dans le pays ont plus d'avantages pour maintenir leur taux d'occupation élevé.

"Les chambres seules ne sont pas suffisantes, nous avons également besoin de salles de conférences. Nous nous appuyons sur un nom et des système de réservations qui nous envoient les clients" déclare Luis Perillo, gérant de l'hôtel Hilton Bogota.

Cet hôtel, situé dans le centre financier de la ville, ne divulgue pas ces taux d'occupation mais M. Perillo affirme que le service a augmenté de 25%, dépassant ainsi l'objectif établi.

"Les américains préfèrent les hôtels de renom ; ils vont aux hôtels qu'ils connaissent déjà", déclare Ana Romero, gérante de l'hôtel Estelar la Fontana. De plus, l'image de Bogota est promue dans les 24 hôtels de la chaîne Estelar au Pérou, Colombie et Panama.

Selon Luis Fernando Rosas, directeur de 'Institut départemental du tourisme (IDT), la promotion doit s'effectuer à l'étranger à l'instar de ce que l'IDT a fait pour la Foire Internationale du tourisme (FITUR) de Madrid et de ce qui a été fait à l'ITB de Berlin (Allemagne). "Bogota a déjà instauré des partenariats avec Quindío et Cartagena et Medellín sera le prochain", affirme t-il.

  • JUAN URIBE
  • RÉDACTEUR DE EL TIEMPO

Festival gastronomique arabe

1er mars - 30 avril

En savoir plus EN SAVOIR PLUS MOINS

Des spécialités arabes élaborées par le chef Riadh Ghiss seront servies du 1er mars au 30 avril dans le restaurant Bistro 106.

Le coût de chaque plat est de 25 000 COP.

Service : 12h00 à 15h00

Poisson : Poisson servi avec une sauce piquante, salade fattoush, riz arabe, frites

Poulet : plats mixtes arabes : brochettes chich taouk, falafel, salade fattoush, riz arabe, frites

Viande : Ain Sbanyouriya : viande hachée farci à l'œuf